Une femme mène une entrevue

L’essentiel à savoir pour préparer et mener une bonne entrevue

C'est l'étape essentielle pour de nombreux podcasts... Petit guide point par point de l'entrevue en 4 étapes faciles.

1 – La préparation de l’entrevue

L’entrevue, c’est comme la cuisine: on peut improviser mais faut quand même se préparer avant!

  • Lorsque vous avez fait le choix de vos invités, faites une courte recherche sur chacun d’entre-eux.
    Renseignez-vous plus largement sur votre invité s’il s’agit d’une longue entrevue et n’hésitez pas à lui montrer que vous avez fait vos recherches, cela le mettra en confiance.
  • S’il s’agit d’un entretien de fond qui concerne une personne en particulier préparez-vous une liste de questions ou notez les éléments importants ou les thèmes à aborder au cours de l’entrevue.
  • Quand on s’entretient avec quelqu’un qui a été témoin d’un évènement ou d’un fait en particulier, on peut préparer un canevas afin de couvrir l’ensemble du sujet :

    – Quand et où cela s’est-t-il produit ?
    – Qui sont les autres protagonistes et qui à fait quoi ?
    – Pourquoi est-ce arrivé et dans quelles circonstances
    – Quel rôle a joué votre interviewé ?
    – Comment a-t-il/elle vécu la situation ?
    – Et maintenant ?
    – Est-ce qu’il y a quelque chose auquel vous n’avez pas pensé ?

2 – La pré-entrevue

Une discussion préalable avec vos invités est toujours une bonne idée, même si elle ne dure que quelques minutes, car elle vous permet souvent d’identifier plusieurs éléments importants et de vous préparer en conséquence.

  • Le degré de confiance de l’invité pendant une discussion sur le sujet et lors d’un enregistrement à venir.
  • Sa connaissance réelle du sujet ou des évènements que vous souhaitez aborder.
  • Son besoin – ou pas – de savoir ce sur quoi vous allez l’interroger (envoyez plutôt les grandes lignes du sujet que des questions à un invité qui le demande).
  • La façon dont s’exprime votre invité (dans l’émotion ou pas, avec des phrases courtes et fortes ou par de longues explications avant d’en venir au fait…).
  • Enfin, il est souvent utile d’enregistrer la pré-entrevue au cours de laquelle il peut se dire des choses que vous aimeriez conserver par la suite et que votre invité peut redire différemment pendant la «véritable» entrevue…

* N’oubliez pas d’avertir votre invité du fait que l’entrevue (ou la pré-entrevue) sera enregistrée (ce qui n’est pas toujours évident pour tout le monde) et surtout de vous assurer d’obtenir l’accord audio ou écrit (préférable à mon avis) à cet enregistrement et son utilisation ultérieure pour le projet et ses adaptations éventuelles à d’autres médias.

3 – L’entrevue elle-même

  • La durée de l’entrevue dépend de nombreux facteurs, mais dans tous les cas, prévoyez au moins le double de temps en entrevue par rapport à ce que vous comptez utiliser après montage.
  • Au début de l’entrevue, assurez-vous que la personne dispose bien du temps nécessaire et est bien disposée à vous parler. Si tel n’est pas le cas, il vaut souvent mieux repousser la discussion.

A. Les types de questions

  • La meilleure façon de poser des question dépend avant tout du résultat attendu.
    si votre invité livre un témoignage ou évoque un sujet intime ou personnel, préférez des questions ouvertes qui laissent la place à la personne de développer librement sa réponse (Une question ouverte implique une réponse qui ne sera pas oui ou non ou très courte).
  • Dans certains cas (pour préciser ou clore un sujet par exemple) une question fermée peut s’avérer très utile, exemple : «C’est donc la dernière fois que vous l’avez vu?»…
  • On a souvent besoin de «pousser plus loin» la discussion, lorsque la réponse est incomplète ou trop vague et cela peut se faire par une question qui revient sur la réponse précédente comme : «Que voulez-vous dire exactement par…..»
  • Il arrive aussi qu’une réponse intéressante ait été formulée de façon lourde ou alambiquée et il ne faut pas hésiter à demander à votre invité de la reformuler.
    J’utilise souvent une petite astuce qui consiste à dire : «je ne suis pas sûr d’avoir bien compris… est-ce que vous voulez dire que – ou – est-ce que vous pouvez me ré-expliquer ça?»

B. L’attitude durant l’entrevue

  • Soyez toujours connecté à votre invité, maintenez autant que possible un contact visuel (si vous menez une entrevue à distance choisissez un logiciel avec vidéo pour avoir ce contact visuel avec votre interlocuteur ou interlocutrice).
  • Si vous prenez des notes, limitez les au minimum (pour ma part je ne note que ce que je dois utiliser pour de nouvelles questions ou un point à préciser).
  • Soyez empathique mais veillez à ce que vos émotions ne prennent pas le dessus sur votre rôle d’interviewer.
    Il n’est pas négatif de montrer qu’une réponse vous touche ou vous surprend, mais n’oubliez pas que la personne importante de l’entrevue est en face de vous et non assise sur votre chaise 🙂
  • Pratiquez l’écoute active mais ne craignez pas de soulever une erreur factuelle ou une incohérence dans les propos de votre interlocuteur, parfois il ne s’agit que d’une simple erreur… mais creuser les faits peut aussi conduire à une nouvelle information.
  • À la fin de l’entrevue, ne coupez pas le micro immédiatement…
  • Demandez à l’invité s’il souhaite dire ou ajouter quelque chose ou même si vous avez oublié quelque chose.
  • Prenez le temps de relire vos notes pendant ce temps.
  • Et n’oubliez pas de remercier votre invité pour son temps et sa générosité (parfois on est trop occupé par la technique pour penser à des choses aussi simples qu’un merci.)

4 – Et après ?

  • N’hésitez jamais à écrire un message de remerciement à vos invités, trop peu de gens y pensent…
  • Soyez attentif à ce que peuvent vous dire ou vous écrire les invités après une entrevue… on peut parfois déceler dans ces échanges quelque chose qui a été omis, oublié ou écarté volontairement par la personne interviewée…
  • Enfin, dans la mesure du possible, informez vos invités de la mise en ligne de l’épisode ou du podcast dans lequel ils ont été interviewés.

* Une dernière astuce : un tableau Excel avec les noms et coordonnées des invités, dates des entrevues et quelques informations essentielles peut s’avérer très utile… ne serait-ce que pour éviter de chercher partout le numéro de quelqu’un à recontacter lorsque votre podcast sera adapté à la télé ou au cinéma 🙂


Les productions go-script média vous aident à imaginer, créer et réaliser votre podcast en prenant en charge toutes les étapes de production. Ce qui différencie notre approche est l’utilisation des meilleures techniques de storytelling pour que votre récit fasse vivre des émotions à vos auditeurs et auditrices et marque la mémoire de votre public.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *